Meilleures ventes

Liste de produits par fabricant Haribo

L'Histoire de Haribo

Haribo est une multi-nationale allemande fondée en 1920 à Bonn par Hans Riegel, fils de Peter et Agnes Rigel. La fabrique de bonbons tient d'ailleurs son nom de ces éléments :

HA pour Hans, RI pour Riegel et BO pou Boon.

Hans installe ses ateliers sur la Bergstrasse à Kessenich, près de Boon.

Au départ de la société, en 1920, le capital enregistré était composé d'un sac de sucre, d’une plaque de marbre, d’un tabouret, d’un four, d’un chaudron de cuivre et d’un rouleau.

Le premier succès de Hans Riegel fut les célèbres oursons d'Or Haribo. A leur création, ils s’appelaient les ours danseurs et étaient composés de bonbons aux goûts de fraise, citron, framboise, orange et ananas. On y ajouta le goût pomme plus tard.

Durant la seconde guerre mondiale, comme la plupart des activités, le rythme de fabrication ralentit fortement faute de matières premières.

A la fin de la guerre, le papa des Ours d'or s'éteignit pour laisser la confiserie aux mains de ses deux fils Hans et Paul. Les deux frères se partagent les tâches de directeur, Hans reprend la communication externe et Paul s'occupe de l'étude de nouveaux produits.

Deuxième moitié des années soixante, Haribo rachète une entreprise située près de Marseille, l'usine Laurette. Après cette absorption, le site français est renommé Haribo-France SA.

Haribo tente et réussit une percée aux états-unis avec les ours d'or en 1982.

Haribo fusionne avec Ricqlès-Zan en 1987 et est rebaptisé Haribo Ricqles-Zan. Trois sites de production sont opérationnels : Marseille, Uzès et Wattrelos.

En 2014, la société Haribo, forte d'un chiffre d'affaire de quelques 3,2 millards d'euros annuel, se classe en neuvième position des entreprises de confiserie dans le monde. Cette même année, le groupe lance les bonbons Oasis en forme de cette bouteille si particulière et reconnaissable.

Le groupe rassemble également les sociétés Maoam, Zan, BärenSchmidt et Dulcia.

Les grands succès de Haribo

La Fraise Tagada

Cette petite boule de guimauve recouverte de sucre fin et aromatisée à la fraise a vu le jour en 1969.

Sa forme serait inspirée d'une fraise ; son nom, lui, serait dû au directeur commercial de l'époque qui, assistant à un spectacle de cabaret aurait été interpelé par la réplique d'un acteur : Tagada Tzoin Tzoin. Il n'en fallu pas plus pour faire un succès ! En effet, la fraise Tagada est la 3° meilleure vente de Haribo en France. D'après un sondage réalisé en 2012 par BVA, chaque minute 3000 Tagada seraient engloutie !

Fort de cette réussite, Haribo sort en 2003 les Pink Tagada, une version à la robe rose et recouverte de sucre citrique. Après un début timide, du au statut quasiment intouchable de la Tagada classique, les ventes finissent par décoller. Dix ans plus tard, La Tagada Purple fait son apparition. Il aura fallu 18 mois aux équipe de Haribo pour mettre ce nouveau bonbon au point. Un nouveau goût, finie la fraise, place à la framboise et pour poursuivre dans les couleurs tendances et glamours, c'est un beau violet qui a été retenu.

Ours d'or

L'our d'or chez Haribo, Goldbär dans sa langue d'origine, c'est un peu le Mickey Mouse de Disney, son petit premier, son indémodable, sa mascotte, bref à presque cent ans, l'ours d'or n'a quasiment pas pris une ride. C'est vrai qu'il a déjà subit plusieurs liftings au cours du temps. Hans Riegel se serait inspiré des dresseurs d'ours qu'il allait voir enfant dans les foires. Les plus perspicaces auront sans doute reconnu les différents goûts : fraise, citron, framboise, orange et ananas, et goût pomme plus tard.

En 2011, la firme de Bönn sort une nouvelle gamme face au bonbons citriques qui inondent le marché de la friandise. Les classiques comme les croco ou, les Schtroumpfs se voient décliner en version citrique, les Pik. Haribo en profita pour faire un partenariat avec Orangina, reprenant la forme de sa légendaire bouteille, et le goût d'agrume de la célèbre boisson.

Carensac

Ces petites gelules contenant une pâte de réglisse n’existeraient pas sans les racines de réglisse glabre que l'on trouve en méditerranée et en Asie centrale car c'est cette plante en particulier qui donnent la réglisse des confiseries.

Le nom de Carensac, viendrait de la société Car, rachetée par Riqulès en 1962 et rebaptisée Ricqlès-Zan-Car. Elle fut absorbée par Haribo en 1987.

Dragibus

Les petites billes colorées dont la France entière raffole ! La preuve en est que les Dragibus sont en permanance dans le top trois des produits les plus vendus dans l'Hexagone.

Croco

Ces adorable reptiles sont apparus dans les candy bar en 1984, d'abord en Amérique du nord, avant de déferler dans tous les pays d'Europe. Les Croco sont classés en cinquième position dans le top des bonbons Haribo les plus vendus. Actuellement jaune, vert, rouge, bleu et orange, ces deux dernières dernières couleurs sont venues bien plus tard.

Haribo, l'un des piliers de la confiserie nous fait rêver depuis 1920.


Ses plus grands classiques sont les fraises Tagada, les Dragibus, les oursons d'or, les tapis citriques, mais nous connaissons tous également les tetines huilées, les mûres et framboises, les schtroumpfs, les marshmallows et tout un univers de bonbons doux ou citriques qui nous émerveillera encore longtemps.

Détails
par page
Résultats 1 - 12 sur 90.